Il y a trois semaines, le Père Noyël a écrit à Lilly, mon niéçou. Et ouais, qu’esse tu crois, on a des relations par ici ! Bref, ayant décidé pour une fois, de ne pas tout faire à la dernière minute, il a préféré prendre les devants en demandant à la demoiselle de lui transmettre sa liste fissa.
Mais v’là-t’y pas qu’au jour d’aujourd’hui, le Père Noyël, il a beau regarder désespérément dans sa boîte-mail, dans son abondant courrier papier, voire même parmi les messages de son téléphone portable, point de réponse : il a comme qui dirait le bec dans l’eau…

Là, pour le coup, il n’en revient pas : c’est la première fois qu’il rencontre une petite fille de trois ans et demi qui sèche à ce point… Alors, il s’est dit qu’avec mon autorité de tatie/marraine-gâteau, j’obtiendrais probablement un meilleur résultat que lui. Tu as compris, il m’a refilé le bébé.
J’ai donc appelé ma sœur samedi soir et, entre deux corrections apportées au rapport de stage qui lui pompe toute son énergie en ce moment, j’ai lâché la question fatidique : « Dis, ta fille, qu’est-ce qu’elle veut pour Noyël…??? »…

La réponse, malgré les quelques jours qui ont passé, je l’entends encore : un hula-hoop et du jus de fraise… :-S

Il est bien avancé, avec ça, le Père Noyël, tu ne penses pas, Maman@Home…?

*

Publicités